Qui a tué mon père

Magnifique lecture ce matin, portrait tendre et amer, mise en accusation de nos dominants qui tuent leur peuple à coup de lois précarisantes, de réduction d'aide, de déremboursement des soins... tandis que les fachos récupèrent les votes des pauvres gens en faisant du populisme sur l'essence, un texte qui dit simplement la vie d'un homme qu'on appelle fainéant, assisté avec ce mépris de classe qui donne la nausée. 

Un très beau texte sur les relations familiales, le lien père/fils.

Court, percutant, important.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Le miroir d'un moment

Les femmes qui lisent sont dangereuses