Un jour, une question - Jour 1

Dernièrement, j'ai été interviewée par une étudiante en littérature, Solène Hervault, que je remercie grandement car ses questions m'ont beaucoup plu. Elles m'ont surtout fait réfléchir !
Du coup, je vous propose, chers lecteurs, de vous les poser aussi ! Voici la première :

Question 1 : Pour vous être écrivain qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que ça signifie pour vous ? Un mode de vie ? Un métier ? Une réflexion ? Un positionnement dans le monde ?

À vos claviers ! Voici la réponse que j'ai faite à Solène, pour ma part :

Cette question est très vaste, je vais user d'idées que j'ai forgées au gré du temps. J'exerce ce métier depuis 10 ans, lorsque mon premier travail a été accepté, mon premier roman a été publié il y a 8 ans. Je pense que l'on est écrivain, de manière large, lorsque l'on finit un travail, qu'il est corrigé et lisible par autrui. Mais je distingue cela de l'écriture professionnelle, qui intervient dès lors que l'on signe un contrat avec un éditeur. Depuis un an, je ne fais plus que ce métier, ayant laissé mon autre métier, professeur de français, de côté. C'est devenu un mode de vie dès lors que j'ai été définie comme artiste-auteur uniquement : j'avais déjà une réflexion d'écrivain depuis des années, je branchais mes antennes en mode écriture au quotidien, mais maintenant je ne me consacre plus qu'à m'enrichir culturellement et humainement pour écrire. Je lis, je vais au cinéma, à des conférences, des expos, je voyage, je prends des photos, je regarde la nature, je discute avec les gens, avec le sentiment permanent que cela nourrit mes écrits. Je suis active dans le monde en tant qu'artiste : politiquement, socialement, cela change tout. J'agis pour développer des idées, des histoires, avec une éthique et un positionnement politique que je transmets publiquement.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre