Moana - histoire d'une renaissance

Voilà, Moana paraît dans sa nouvelle enveloppe ce mercredi 14 mars et je l'ai entre les mains... la couverture est sublime grâce à Adèle Silly et Annie Carbo, l'illustratrice. Je vous laisse juger :

Moana, c'est mon premier roman, mon entrée en littérature. Poussée par Lise Syven et mon mari, j'ai passé 3 ans à l'écrire, de 2006 à 2009, puis j'ai eu la chance de le publier en 2010. Une belle aventure, un beau succès pour ce tome 1, porté par les éditions du Jasmin. Un prix du premier roman avec le CRILJ de l'Ain, des sélections dans d'autres prix et les premières rencontres avec les lecteurs à Tarbes où je retourne cette année, une belle reconnaissance pour une modeste diffusion. Hélas, au bout de quelques mois, le livre n'était plus en librairie, les lecteurs de 14-14 n'en connaissaient même pas l'existence et le tome 3 est passé totalement inaperçu. Bref, ils tombaient totalement dans l'oubli. C'était terrible de voir un tel travail disparaître quand les nouveaux livres, eux, brillaient au soleil. On a tous connu ça, les auteurs, quand certains livres qu'on aime beaucoup ne sont presque plus diffusés et qu'ils finissent par ne plus exister. Et là, Barbara Bessat-Lelarge a oeuvré, magicienne, fée, elle a fait en sorte que nous puissions faire renaître Moana en rachetant les droits poche à mon premier éditeur. Bleuenn a pris le relais pour l'édito, Adèle et Annie Carbo ont fait des merveilles, j'ai tout relu, épousseté, amélioré et le voici prêt !
Quel bonheur de vous le présenter en dédicace tout le printemps, pour une somme fort raisonnable (21 euros les 3 !) et dans ce si bel habit. 
Du coup, relisant l'ensemble depuis 4 mois, j'ai eu la joie de retrouver les multiples clins d'oeil que j'y avais semé pour les amis, la famille... il faut dire qu'avant de le publier "pour de vrai", il y a eu une première édition, privée, pour mes 30 ans. Un cadeau de mon mari, avec une préface unique, écrite par tous mes proches. De vrais morceaux d'anthologie, surtout les textes de Luc et Fred !! Je les partagerai un de ces jours si vous avez envie...
Du coup, j'ai commencé à pratiquer cet exercice que je n'ai jamais abandonné : truffer mes romans de références aux proches, parce que cela donne du corps, même si on ne les connaît pas. Un rapport au réel plus fort, parce que les noms existent vraiment, que les visages de personnes vivantes nourrissent le texte. Pierre Petitjean était mon moniteur de plongée à Tahiti, Chris Montagne un collègue photographe et même un temps projectionniste, Cécile Papulino une collègue aussi, et Gino son fils en vrai, le Capitaine Pic, Olive, Pierrot et Yffic de vieux copains... 
Je ne vous fais pas toute la liste ici, il y en a trop. Mais je m'y collerai, quand même, un de ces jours, quand j'aurai fini les corrections du tome 3 qui paraît en juillet.
J'espère que vous aurez envie de le lire, ou de le relire... Je vous attends samedi (14h30-16h) et dimanche (11h-12h) au Salon du Livre de Paris pour une dédicace si vous le souhaitez. Et, si vous n'avez pas l'occasion de l'ouvrir avant, je vous colle ici en avant-première la toute nouvelle biographie qu'on a concocté pour l'occasion... ceci est un gros appel du pied ! 


Silène Edgar est l’autrice d’une dizaine de livres pour jeunes et adultes, dont 14-14 avec son complice Paul Beorn, Adèle et les Noces de la reine Margot, Les Lettres volées et 42 jours, des titres publiés aux éditions Castelmore et tous disponibles en version DYS. 14-14 s’est vu décerner dix prix, dont le prix Gulli du roman 2014 et le prix des Incorruptibles 2015-2016, et il est traduit en dix langues. Silène fait toujours dix choses en même temps, dont des recherches sur Harry Potter et des supports pédagogiques pour dix éditeurs. Elle a enseigné le français pendant plus de dix ans et elle vient d’achever une formation d’initiation au scénario à la Fémis. Si l’omniprésence du dix vous saute aux yeux, c’est sans doute qu’elle va fêter ses 4 x 10 ans, même si elle n’en a que dix dans la tête. Pour l’occasion, Castelmore lui fait un beau cadeau : la réédition de Moana, écrit il y a dix ans et publié pour la première fois en 2010.
PS : si vous voulez lui faire plaisir aussi, apportez-lui dix chocolats, elle adore ça !

Commentaires

  1. Félicitations chère amie, je suis très contente pour toi que Moana retrouve une vie. Gros bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

Le miroir d'un moment