2015 s'achève !

Comme ma copine Lise Syven, je vais faire un petit bilan d'écriture 2015 avec des gifs !


J'ai commencé par bosser comme une ânesse pour mon master 2 Littérature jeunesse avec des dissertations sur la dystopie, Le combat d'hiver de Mourlevat, les poèmes de Michel Cosem, Claude Ponti... 


J'ai eu le "bonheur" d'être inspectée par mon inspectrice qui dénie à la littérature jeunesse toute valeur.


Puis, j'ai attendu la sortie d'Adèle en bossant comme une mule sur un support pédagogique sur Inconnu à cette adresse. Un travail passionnant, surtout parce que j'ai lu une quinzaine de romans jeunesse sur la Shoah, tous très bien pensés.

15 avril 2015 : Adèle et les noces de la reine Margot paraît enfin, 4 ans après le début de son histoire avec Xavier Décousus.


Ensuite je suis partie me balader à la rencontre des lecteurs en Belgique, Suisse, au Maroc et à Epinal. 


C'est là que j'ai eu l'immense honneur de lire des textes de Robin Hobb et Estelle Faye en leur présence ! C'était magique. Robin Hobb m'a remerciée de ne pas avoir trop spoilié alors que j'avais transformé ses propres phrases au débotté ! J'étais très touchée. J'ai aussi animé mes premières tables rondes.


Paul et moi avons obtenu de nombreux prix et des sélections pour 14-14, ce qui nous a emplis de joie et de fierté, et nous profitons cette année de la sélection aux Incorruptibles pour rencontrer encore de nouveaux lecteurs ! C'est très agréable et j'aime énormément ces rencontres scolaires.

Cet été, j'ai rédigé mon mémoire sur Harry Potter, en visitant l'Ecosse ! Pas mal de taf mais je me suis éclatée !


Fin août, j'ai vécu un choc en me faisant subtiliser mon mac et ma deuxième partie de mémoire ainsi que les 60 premières pages de mon roman en cours.


Mais avec beaucoup de travail, j'ai rattrapé mon retard et surtout... j'ai un nouveau mac !


Septembre : Adèle marche bien et j'apprends qu'elle est sélectionnée pour le prix Imaginales des collégiens, quel honneur pour elle !! 

J'ai eu la tristesse de voir les éditions Imaginémos fermer leurs portes, mais Le Manoir en folie devrait avoir bientôt une deuxième vie et je suis contente que le travail fait avec Jean et Xavier ne disparaissent pas dans les limbes.


Après avoir soutenu mon mémoire, j'ai enchaîné sur la rédaction de mon prochain roman, Les Lettres volées, qui paraîtra en mai 2016. Je me suis gavée de Dumas, de Sévigné, de Bussy-Rabutin etc. pour nourrir mon écriture !


J'ai vraiment hâte de vous le montrer ! Une histoire de cour à l'époque de Louis XIV, Mme de Sévigné, Molière... j'ai essayé de vous faire un livre drôle et frais, j'espère que vous y trouverez votre compte !

Novembre a été terrifiant, comme pour tout le monde, et j'ai très peur quand je vois ce qui se passe, surtout avec l'ombre des Fortune cookies qui porte sur mes écrits : certaines de mes pires craintes, décrites dans le roman, prennent forme aujourd'hui de terrible manière. Ce roman reste une pierre angulaire de mon travail, j'espère que vous aurez envie de le lire si ce n'est déjà fait. 

En cette fin d'année, je prends enfin en ce moment des vraies vacances, les premières depuis 3 ans : pas d'études, pas de livre en cours, pas de support pédagogique à rédiger, pas de copies (peut-être que si mais je verrai ça à la rentrée) !


Je vous souhaite donc une excellente année 2016 ! 

Je vous remercie de tout ce que vous m'avez apporté cette année, amis, lecteurs, éditeurs, je vous adresse mes voeux les plus sincères.

Commentaires

  1. Une excellente année de ton côté également ! Je suis vraiment fan de tes histoires et je peux te dire que les prix reçus par 14- 14 sont amplement mérités : il remporte un vif succès dans mes classes de 4èmes, le prochain à sortir me semble aussi un excellent outil de divertissement qui s'inscrira très bien dans les cours sur l'épistolaire, tellement bien de faire découvrir la littérature et l'histoire à nos élèves de cette façon !
    En tous les cas BRAVO !

    Elle (sur Cocy)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre