Hello ! Hello !

Ce matin, j'ai des images plein les mirettes ! Après notre dédicace à la librairie Gréfine, ce samedi avec Paul Beorn, nous avons mangé une glace chez Ernest profité du festival du film de La Rochelle, le 42ème. C'était très amusant puisqu'une fois de plus, nous nous sommes rendus compte que nous nous étions croisés sans nous rencontrer dans notre vie d'ados rochelais puisque nous étions tous les deux assis sur les marches de cette même salle en 1994, pour la projection de Rouge de Kieslowski.

Nous sommes allés voir The Big sleep / Le grand sommeil, cet incroyable policier de Hawks, à partir d'un livre de Chandler, avec des dialogues de Faulkner. Tout pour plaire, n'est-ce pas ?

Je l'avais étudié en première année de fac de lettres, avec ma copine Tiffany, dans le cours de Denis Mellier, un professeur passionnant qui est par ailleurs l'auteur de

Bref, on s'est régalé !! C'est un film où tout se mélange, c'est compliqué à souhait mais tellement drôle et réussi que c'est un pur plaisir.

Howard Hawks en disait lui-même : "Je n'ai jamais bien compris l'histoire du grand sommeil. Le scénario fut écrit en huit jours. Tout ce que nous avons essayer de faire c'est de rendre chaque scène la plus divertissante possible. Nous ne savions pas qu'elle était l'histoire. On m'a demandé qui a tué untel ou untel, je ne le savais pas, on a envoyé un câble à l'auteur qui en le savait pas non plus puis au scénariste qui ne le savait pas plus."

Et pour partager ce moment de bonheur avec vous, un extrait de dialogue à croquer :


Lauren Bacall & Humphrey Bogart-Le grand sommeil par francomac

Commentaires

  1. Haha ! J'adore l'anecdote de Hawks ! C'était un très chouette samedi en tout cas. :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre