La vita è bella

De retour de Berlin, toujours. Touchée par ce que j'y ai vu, surtout le Mémorial des Juifs assassinés et son musée. Le passage qui me touche le plus dans La vie est belle, avec cette incroyable Barcarolle d'Offenbach.


Commentaires

  1. Je me souviens de l'émotion que j'ai ressentie quand je l'ai vu pour la première fois. Magique et si poignant. J'ai toujours du mal de le regarder, ça me touche beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est incroyable, un mélange grinçant et tendre !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre