De Boileau à Truby


Ce matin, je me lève tard. Je me fends donc juste d'un morceau de Boileau à mâchonner jusqu'à demain ; c'est un extrait de L'art poétique à propos du théâtre. Il me semble intéressant de comparer ces préceptes dramaturgiques aux mêmes conseils scénaristiques diffusés par Truby et les autres théoriciens de la structure narrative.


"Le secret est d’abord de plaire et de toucher :
Inventez des ressorts qui puissent m’attacher.

Que dès les premiers vers, l’action préparée
Sans peine du sujet aplanisse l’entrée.
Je me ris d’un acteur qui, lent à s’exprimer,
De ce qu’il veut, d’abord, ne sait pas m’informer,
Et qui, débrouillant mal une pénible intrigue,
D’un divertissement me fait une fatigue.
J’aimerais mieux encor qu’il déclinât son nom,
Et dît : « Je suis Oreste, ou bien Agamemnon »,
Que d’aller, par un tas de confuses merveilles,
Sans rien dire à l’esprit, étourdir les oreilles.
Le sujet n’est jamais assez tôt expliqué.

[...]

Jamais au spectateur n’offrez rien d’incroyable :
Le vrai peut quelquefois n’être pas vraisemblable.
Une merveille absurde est pour moi sans appas :
L’esprit n’est point ému de ce qu’il ne croit pas.
Ce qu’on ne doit point voir, qu’un récit nous l’expose :
Les yeux, en le voyant, saisiraient mieux la chose ;
Mais il est des objets que l’art judicieux
Doit offrir à l’oreille et reculer des yeux.

Que le trouble toujours croissant de scène en scène,
À son comble arrivé se débrouille sans peine.
L’esprit ne se sent point plus vivement frappé
Que lorsqu’en un sujet d’intrigue enveloppé,
D’un secret tout à coup la vérité connue
Change tout, donne à tout une face imprévue."

Commentaires

  1. Ohhhh... mais cet article est fait pour moi ! Cela illustre voire complète fort bien une certaine bêta que j'ai reçue il y a quelques jours ;).
    Merci beaucoup, mille fois merci. Yapuka se relever les manches et se mettre à bosser... ^^

    RépondreSupprimer
  2. Le hasard des lectures, des échos et des discussions m'avait en effet laissé penser que cela pouvait t'éclairer ! ;-)
    Bon courage pour le boulot, je t'attends avec des gâteaux pour les pauses !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre