La valeur des choses

Hier, lors d'un vide-grenier avec mon amie Croch'ti, j'ai trouvé nombre de "merveilles merveilleuses" comme elle le dit... des bottes Dora, un livre sur les pirates, l'intégrale de Heroes en DVD, un puzzle des pays, un pantalon de jogging moelleux et "rose mais pas trop", un porte-bouteille et des araignées en plastique fluo. Grand bien me fasse, me direz-vous, toutes ces merdouilles n'ont rien d'incroyable !(quoique, quand même l'intégrale de Heroes !)

Mais les choses se font doucement... La magie a opéré ce matin. Dans le tas de mes trouvailles, j'avais aussi trouvé un petit CD à 20 cts, qui traînait sur le siège passager.
Les grands morceaux de musique classique au cinéma.
Ma fille ainée aime la musique classique, le cinéma et la danse. La seconde y semble sensible aussi quoique ses chansons ressemblent plus à des vagissements de veau ayant la colique qu'autre chose, pour l'instant. Elle tient de moi, quoi.

En ce lundi, la journée est morose car il pleut. Le brouillard semble "comme un couvercle" sur les champs encore sombres. Pourtant, sans que nous le sachions, un peu de fantaisie s'est glissé avec nous dans la voiture ce matin : je mets le CD, j'appuie sur play et soudain, Tchaïkovski jaillit, emplissant l'habitacle !
(Appuyez sur play :)



Les filles ont tapé dans leurs mains, elles m'ont demandé ce que c'était, qui était ce "chaïkovki", de quel pays il venait et s'il était mort "Oui..." "Oh quel dommage !" et leurs pépiements ont déchiré le voile sombre.

La voiture s'est envolé à ce moment-là, au-dessus des nuages, au-dessus du gris et du brouillard qui tentait de s'insinuer par les interstices. Nous avons laissé ses lambeaux derrière nous et nous avons foncé vers le soleil, en sifflant, en dansant avant d'entamer une descente vertigineuse et tellement drôle, excitante, jusqu'au parking de l'école où, avec un grand sourire, ma puce a dit :
"A ce soir maman, on recommencera, hein ?"
Voilà donc la valeur des choses, 20 cts la dose de magie et en plus, on recommence ce soir !

Commentaires

  1. J'adore <3 Génial que tu aies pu le dégoter ;) (J'adore aussi la comparaison avec le veau ^^ Pas à dire, ma So, tu as un don avec les images!)

    RépondreSupprimer
  2. Merci ! Je suis toute flattée ! Je pense que ce soir, on ira au Moulin-rouge écouter Offenbach... J'espère que la voiture ne dansera pas le cancan !

    RépondreSupprimer
  3. Oh ben non, faut qu'elle réserve ça pour les Utos :D

    RépondreSupprimer
  4. Alors, la voiture a-t-elle dansé le cancan ? ;)

    RépondreSupprimer
  5. Ca a été épique, j'ai récupéré deux chevaliers en plus des princesses et ça piaillait, ça piaillait... Offenbach a renoncé...

    RépondreSupprimer
  6. Quelle belle anecdote ! Comme quoi, il n'y a pas besoin de grand chose pour se sentir heureux :)

    RépondreSupprimer
  7. J'ai cru reconnaître l'image finale, tirée de l'un de tes romans... je me trompe ? ;-)
    Un beau récit, ma belle ! Et qui te ressemble :)

    RépondreSupprimer
  8. Merci !! La voiture qui vole, c'est dans les cookies, et c'est la voiture volante de Harry aussi, et bien d'autres avant !!

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre