dimanche 17 juin 2012

News du front

Quelques nouvelles, enfin ! Cela fait près d'un mois que je souhaite parler de mes deux beaux voyages à la rencontre des lecteurs ainsi que de mes avancées.
Je suis donc allée à Tarbes et à Bourg-en-Bresse avec un grand bonheur fin mai, invitée par les bibliothécaires et professeurs de ces beaux départements, pour une tournée des collèges. Dans les Hautes-Pyrénées, guidée par mes "gardes du corps" (un élève se demandait qui étaient ces deux dames qui m'accompagnaient !), j'ai rencontré 6 classes, des CM2 aux 5èmes, avec un grand bonheur. Cela est toujours si agréable de rencontrer des lecteurs ! Certaines questions reviennent souvent mais il y a plusieurs façons d'y répondre, ce qui permet d'explorer différentes facettes du travail que j'ai fait. Il y a aussi des questions étonnantes, qui déstabilisent parfois parce que je n'ai pas forcément "intellectualisé" l'idée qui est soulignée par le lecteur. Des motifs que j'ai mis sans m'interroger dessus, juste parce qu'ils me semblent évidents et ce n'est pas toujours le cas pour les lecteurs, en particulier quand ils ont peu lu et qu'ils rencontrent donc cette idée pour la première fois. Aligner plusieurs rencontres permet aussi de préciser ma pensée, de la verbaliser avec plus de clarté. Dans l'Ain, j'ai vécu une autre expérience passionnante, qui était de faire une rencontre à deux auteurs : les questions s'adressant alternativement à l'une, à l'autre ou aux deux, Valérie Lacroix (Coline, 17 ans, dans la rue) et moi, nous avons pu comparer nos approches et cela m'a aussi beaucoup appris.
Bref, ces rencontres m'ont enrichie bien plus encore que je ne l'imaginais ! Je suis particulièrement touchée par les dessins, les textes et surtout la poupée que les enfants ont créés à partir de mon roman. Merci Joséphine !
Les deux autres facettes passionnantes de ces rencontres, à Tarbes, mais aussi à Bourg-en-Bresse, ont été la rencontre d'autres auteurs d'une part, des professionnels du livre d'autre part.
Mes collègues auteurs m'ont tous apportés beaucoup : Jean-Michel Payet m'a permis de réfléchir plus avant sur notre légitimité à écrire. Catherine Cuenca m'a rassurée sur le fait que, même au treizième roman, on aime toujours autant chacun de ses "bébés". Marie Leymarie m'a passionnée par ses réflexions sur la traduction (en plus, j'ai eu la chance de rencontrer Jean-Daniel Brèque lors d'une excellente soirée chez Jean-Claude Dunyach, au retour de Tarbes). A Bourg (prononcez Bourk pour ne pas paraître trop péquenot), j'ai pu passer du temps avec Claire Frappé, Suzanne Bogeat et Valérie Lacroix, nous avons beaucoup parlé de la première oeuvre puisque nous étions toutes invitées pour cela, nos romans ou albums ayant été plébiscités dans cette catégorie. Je suis repartie avec les ouvrages de chacune des 3 et je me suis régalée dans le train du retour !
Les bibliothécaires de Tarbes et les professeurs de Bourg ont été des hôtes extraordinaires : je garde un souvenir ému de chaque resto ou troquet, puisque j'y ai passé un temps non négligeable, à discuter littérature, édition, adéquation avec le public. Des débats passionnants et rares car me trouver avec autant de personnes autour de la littérature jeunesse ne m'arrive pas tous les jours et cette connivence permet d'aborder des questions sur ce qu'on souhaite transmettre, partager, auxquelles, seule, je n'arrive pas à trouver toujours de réponses satisfaisantes. J'en suis ressortie avec une envie débordante de finir mon tome 3 et, depuis ces séjours, j'avance à grande vitesse : j'ai réussi à faire 100 000 signes et j'ai initié un nouveau projet.
Je finis Moana avant la fin du mois si tout va bien : j'ai hâte de le faire lire, peur aussi, parce que ce n'est pas facile de répondre aux attentes. J'ai beaucoup changé et avancé depuis le tome 1, il y a 6 ans ! Moana n'est plus mon unique fille d'écriture et j'espère ne pas la changer trop, tout en réussissant à la faire grandir encore. Je veux finir cette trilogie sur le sentiment que, même si la vie va continuer pour elle, je pourrai la laisser continuer sans moi. C'est dans ce sens que Liam va devenir plus important, parce que je ne vais pas la laisser seule, elle a un compagnon pour la suite.
J'ai envie d'écrire beaucoup de choses en ce moment : il y a ce projet de SF à 4 voix, dont j'ai écrit les 3 premiers chapitres et que je retravaille avec l'aide de mon amie Silvie. Il y a ce projet d'album "Pépé Taupe" que j'ai conçu depuis des mois. Et mon projet de dystopie pour adultes, qui me magne aussi parce qu'il concerne beaucoup notre actualité.
J'ai aussi mon texte pour les plus jeunes "On a tué la p'tite souris", que je n'ai pas proposé encore et qui me tient à coeur.
Bref, beaucoup d'envies, beaucoup de boulot en perspective...
Je me dis que, avec les sorties prévues en 2013, je n'aurai plus beaucoup de temps et qu'il faut que je me dépêche d'avancer... ça tombe bien, les vacances d'été commencent le 6 juillet !

3 commentaires:

  1. Un mois effectivement bien chargé. Merci de nous faire partager tes rencontres. :) Discuter de nos oeuvres avec les enfants est vraiment un moment agréable et nous oblige à nous remettre en question, nous et le texte que l'on a écrit. Bonne continuation pour tes nombreux projets. Profite quand même un peu de tes vacances. :)

    RépondreSupprimer
  2. Merci Bénédicte ! J'espère continuer à rencontrer mes lecteurs ainsi, grâce aux professionnels qui créent les bonnes conditions. Vivement qu'on se revoit pour causer littérature !

    RépondreSupprimer
  3. Que de beaux projets, en tout cas ! On a hâte !

    *petits cœurs qui clignotent*

    RépondreSupprimer