Allez, on se bouge !

Je ne fais décidément pas grand chose sur ce blog... Je prends quelques bonnes résolutions : tout d'abord finir ce questionnaire de l'écrivain rapidement. Ensuite, écrire tous les vendredis.
Bref, on y va (le premier qui dit qu'on est samedi est collé deux heures).

On finit vite le questionnaire avant de vous donner les dernières nouvelles ! Et j'en profite pour vous faire découvrir une illustratrice de talent :

Oeuvre de Juliette Armagnac
ME : 7. Qu’est-ce que vous ne pouvez vous empêcher de mettre dans vos textes ?


Une grand-mère voire même une arrière-grand-mère. Un psychanalyste y trouvera sûrement un sens profond, moi, je dis que j'adore ma grand-mère. 

ME : 8. Papier-stylo ou Word-clavier ?



Clavier, tout le temps : le papier, uniquement quand je n'ai pas mon ordinateur sous la main ce qui n'est quand même pas courant comme pourraient en témoigner mes proches (témoigner, j'ai dit, pas râler !)

ME : 9. Quel thème ressort de l’ensemble de votre production écrite ?


Je pourrais dire l'écologie mais ce ne serait vrai que pour certains textes. La gourmandise ? 

Je pense qu'il n'y a pas de thème majeur mais que j'ai toujours de la tendresse pour mes personnages et mes lecteurs me disent qu'ils sentent cette tendresse. 

ME : 10. Que corrigez-vous en ce moment ?



Mon mémoire de master2, ce qui ne va pas vous intéresser trop. Mais dans la pile des corrections qui attendent que le mémoire soit achevé (le 17 octobre au plus tard), il y a mes nouvelles au chocolat et le début d'Adèle.

ME : 11. En tant qu’auteur (et non lecteur), préférez-vous écrire des nouvelles ou bien des romans ?



J'aime autant les deux, ce n'est pas un choix que je fais selon le goût mais selon ce que je veux dire, écrire : j'ai une image, si je veux faire des lasagnes, je prendrai un moule carré et si je veux faire une tarte, un moule rond. En écriture, c'est la même chose, le choix du format dépend de ce ce que je veux faire. La nouvelle est plus difficile cependant quoique plus courte à écrire.

ME : 12. Avez-vous des épiphanies créatives ?



Oui, en cuisine !

ME : 13. La question maudite : et vos tics d’écriture, pouvez-vous nous en parler ?



Je n'ai pas assez de retour sur moi-même pour en parler.

ME : 14. Êtes-vous auteur de fanfictions ? Si oui, quels fandoms ? Si non, pourquoi ?



Non, je trouve qu'il y a déjà tellement à lire, je ne me suis jamais réellement penchée sur les réécritures.

ME : 15. Si l’un de vos textes venait à être publié, et à avoir un succès fou, verriez-vous les fanfictions inspirées de votre récit d’un bon œil ?



Oui, pourquoi pas ? Je trouve que c'est un jeu intéressant même s'il me semble un peu vain. Comme ma petite fille qui rejoue Cendrillon avec ses poupées en se mettant à la place de l'héroïne. C'est attendrissant, c'est imaginatif mais je lui souhaite surtout d'être elle-même. Cela peut paraître un peu condescendant mais vraiment, la création artistique est si riche, pourquoi mettre en avant les fanfics au détriment de créations originales ? Je suis ouverte au débat, ma représentation n'est peut-être pas très juste !

ME : 16. Pouvez-vous écrire plusieurs textes à la fois ?



Oui, surtout s'il s'agit d'une nouvelle et d'un roman.

ME : 17. Avez-vous des bêta-lecteurs “attitrés” ?


OUi ! J'en ai plein : dans les proches, mon mari (très exigeant) et mes parents (avec un père écrivain et une mère prof de français-documentaliste, ce serait bête de les éviter). Puis il y a mes bêtas de Cocyclics : Syven et Paul Beorn auxquels s'adjoignent ou s'adjoindront à l'avenir NB, Blacky, Pingu, Chapardeuse, Kira... Bref, j'adore cette aventure et il y a plein de gens avec qui j'aimerais la partager.

Commentaires

  1. "Bref, j'adore cette aventure et il y a plein de gens avec qui j'aimerais la partager."

    Je signe quand tu veux ! ^^
    <3

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre