Une critique élogieuse par Les Histoires sans fin










Moana a douze ans : elle devra bientôt se marier puisqu’il faut repeupler la Terre. En effet, depuis la catastrophe, les Hommes ne sont plus que 10 millions au lieu de 6 milliards ! Sauf que Moana ne veut pas se marier. Elle rêve d’autre chose. Et puis son arrière grand-mère, Mémime, lui donne envie de rêver et de choisir sa vie. C’est bien pour cette raison que les personnes âgées sont normalement envoyées dans un endroit d’où personne ne revient : pour éviter de mettre des idées impossibles dans les têtes des jeunes. Mais Mémine est cachée et a le temps de transmettre ses souvenirs. Et l’idée surgit : et si elles s’enfuyaient ? Une jeune fille et une arrière grand-mère qui veulent rejoindre la Corse, c’est mission impossible ? Non ! Mais pour cela, il faut préparer un plan bien éloboré.
Vous aimez le suspense et les émotions ? 
La saveur des figues vous enchantera ! Ce roman d’anticipation est écrit avec un grand talent. Silène sait manier les mots pour vous emporter très loin, en Polynésie, et pour vous faire ensuite voyager au fil des pages. Les actions s’enchaînent et il est difficile de résister à la tentation de tout lire en une seule fois tant les questions soulevées sont en attente de réponses. Et vous ne pourrez que vous interroger sur ces événements : et si le monde évoluait vraiment ainsi ? Que feriez-vous ? Auriez-vous le courage de Moana ? Quel souvenir voudriez-vous absolument sauver ? Dans ce premier tome, de nombreux points sont résolus mais la suite reste incertaine. Alors, à quand le tome 2 ?
Déborah Mirabel

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Tous à poils

Les femmes qui lisent sont dangereuses

La carte du tendre